Deux polars d’exception

Entre deux Mondes d’Olivier Norek

Un policier syrien fuit son pays pour se rendre en France. Adam envoie en premier sa femme Nora et sa fille Maya dans le but ultime de rejoindre l’Angleterre pour fuir le régime de Bachar el-Assad et son pays en guerre.

Adam doit retrouver sa famille à Calais ou un camp de réfugiés se trouve. C’est dans ce camp, ou coincé entre deux mondes, Adam cherchera sa femme et sa fille. Les injustices d’un monde sans pitié sont mises à nue.

Le récit d’Olivier Norek est un électrochoc qui vous laisse une marque longtemps après la lecture de ce thriller hors de l’ordinaire. Adam deviendra protecteur d’un gamin et avec l’aide d’un policier fraichement arrivé à Calais tentera de faire du sens avec ce chaos.

Dans ce camp de réfugiés, le lecteur y laisse un peu sa peau. On ne peut que se questionner à la fin de ce roman. Quel monde de tarés. La plume de Norek peint un tableau du monde des réfugiés percutant.

Entre deux mondes

Par Olivier Norek

413 pages, Éditions Michel Lafon, $35.95

Classement : 4 étoiles (sur cinq)

Chimaeris d’Éric Tourville

Éric Tourville mélange plusieurs genres dans ce roman des plus réussis. L’inspecteur Fremont va se retrouver au cœur d’un complot qui touche parfois aux vieilles sorcières de Salem, parfois à la science-fiction, avec des échos d’expérience de la CIA en passant par le trafic humain.

Tourville nous donne une Amérique glauque et perdue. Une vieille bâtisse flambe dans les montagnes du Vermont. Une enquête commence avec la découverte macabre de petites filles brulées vives dans cette ferme.

Tourville nous donne des personnages à la Stephen King. Des protagonistes d’une Amérique qui se cherche, entre le conservatisme rural et le Nouveau Monde moderne. Des personnages blessés par les guerres américaines et des enjeux du monde de (Donald) Trump.

La magie de Tourville est de nous laissé croire un moment qu’on est dans un polar, puis un roman d’horreur à la King pour alors nous donner un zest de science-fiction.

Tourville réussit un tour de force qui s’adresse à ceux qui veulent être déstabilisés et qui aiment de multiples genres de romans. J’ai définitivement hâte au prochain roman d’Éric Tourville.

Chimaeris

Par Éric Tourville

510 pages, Slatkine &Cie, $42.95

Classement : 4 étoiles (sur cinq)