Le Cri de Nicolas Beuglet et Le Sang du monstre d’Ali Land: deux thrillers qui assaillent l’inconscient

Test

Il y a toujours un élément de fébrilité lorsque l’on choisit de nouveaux auteurs. La première question est toujours : sommes-nous trompés?

Chaque chapitre sera torture ou ennui, ou bien le début d’une histoire d’amour entre nous et l’écrivain? Et bien mes deux dernières lectures sont tombées dans le mille.

Commençont par Le Cri de Nicolas Beuglet. Ce thriller commence fort et frappe dure dès les premières pages. L’inspectrice Sarah Geringën se rend à un hôpital psychiatrique de Gaustad à Oslo pour enquêter sur une mort suspecte d’un patient.

Le patient, portant une cicatrice formant le nombre 488 sur le front, est mort avec la bouche en rictus d’un hurlement muet. Cet homme, patient depuis plus de trente ans, est un inconnu. Le directeur de l’établissement semble évasif sur les détails du décès.

Les employés du centre parlent d’un cri animal que le patient aurait hurlé dans le passé. Les questions déboulent et amènent le directeur à faire l’inconcevable. Geringën plonge dans une enquête qui va se dérouler de Londres à l’île de l’Ascension, à un Minnesota secret et militaire.

Des services des renseignements américains à une question profonde de l’homme, Beuglet maitrise les sujets et le suspense d’une main de maître. L’intrigue rappelle des expériences réelles et honteuses qui se sont produites à l’université McGill dans les années 50.

Le dernier Beuglet est déjà en librairie.

 

Le Cri

De Nicolas Beuglet

491 pages, XO Éditions, $29.95

Classement : 4 étoiles (sur cinq)

 

Ali Land

Le Sang du monstre, le suspense psychologique d’Ali Land est percutant. La protagoniste du roman, Annie, a dénoncé sa mère.

Mère indigne serait un compliment pour cette femme, tueuse en série de 9 enfants. Annie, adolescente de quinze ans et vivant maintenant sous le nom de Milly Barnes, a trouvé le courage de témoigner des horreurs de sa mère.

Annie terroriser depuis toujours par sa mère, attends le procès dans une famille d’accueil. Le roman se veut un discours interne d’une jeune fille dont la psyché est remplie de meurtrissures.

Je n’en dis pas plus. Ce livre glace le sang.

 

Le Sang du monstre

De Ali Land

348 pages, Sonatine, $39.95

Classement : 3.5 étoiles (sur cinq)